Langues : Français - Español - English

Le calendrier Tzolkin - 20 nawales | L'énergie du jour | Calculateurs de nawal | Calendrier en PDF
La cosmovision | Le guide spirituel | La cérémonie | Les prophéties mayas | Le Cinquième Soleil
Ecrire avec des glyphes mayas | Autres thèmes de culture maya | Bibliographie | Liens

Paroles de Paix : “La paix réside dans le cœur de chaque être humain. La paix doit émaner de vous.” — Prem Rawat

| Livre : Devenir chaman
|






Index | Chapitres 2 et 3 : en français | en español


      Chapitre
      Le Mouvement Giratoire Cosmique (MGC)

      Manifestations du Mouvement Giratoire Cosmique dans la vie organique

      A. Les végétaux

      Comme mentionné antérieurement, le haricot de maïs et toutes les plantes grimpantes qui s'enroulent. Le cas du haricot est particulier, les ainés disent que si le haricot s'enroule dans l'autre sens, en quelques jours il se dessèche.

      B. Les animaux
      Les quadrupèdes généralement se couchent sur le côté droit, mais celui qui en donne la meilleure illustration est le chien, qui décrit des cercles et se couche sur le côté droit.

      C. Les personnes

    • Les femmes qui utilisent un appareil appelé solb'el chij pour assouplir le fil, cet appareil tourne dans le même sens.
    • Le travail ruq'inik, réalisé par les femmes, se réfère à la création de la base du tissu, pour lequel elles utilisent un appareil nommé q'inob'al, dans ce travail elles mettent le fil en forme circulaire dans la direction du MGC.
    • Dans les réunions sociales, où sont utilisés les cercles, tout ce qui se fait à l'intérieur du cercle, distribution de cadeaux ou autre activité, la personne qui avance à l'intérieur du cercle tourne également dans ce sens.
    • Autres actes où ce n'est pas la raison qui agit mais l'inconscient, le mouvement du corps au moment de s'évanouir, danser en couple, les combats de boxe.
    • Battage du blé, actionné par un manège de chevaux.
    • Dans la cuisine : une mère interrogée sur la direction du tour circulaire, répondit que la direction normale et correcte était la direction du MGC. Comme exemple, elle explique que pour faire l'atol de elote (boisson à base de maïs), quand il est sur le feu, battu dans ce sens il devient un délicieux atol, mais s'il est battu dans le sens contraire, l'atol se coupe.

      MGC dans les choses inanimées - Mouvements verticaux dans l'espace

      Substances et objets inanimés
      L'eau qui s'écoule tourne dans le sens du MGC.
      En puisant l'eau d'un puits avec un seau accroché à une ficelle, le seau s'enroule dans cette direction.
      Quand on laisse couler du miel pur d'une bouteille, le miel ne coule pas en ligne droite mais de manière circulaire.
      Les fusées utilisées dans les fêtes montent au ciel en tournant.
      Le mouvement des ailes de la libellule tourne dans cette direction.

      Autres
      Les profils de visage dans les codex en position circulaire, humains ou zoomorphes, regardent toujours vers la gauche. (Voir gráfica 11).

      Mouvements horizontaux
      - La balle tirée par un canon rayé ne se déplace pas en ligne droite mais en spirale.
      - Au ball trap (tir au plateaux), les plateaux ont ce mouvement giratoire.

      Espace Sidéral

      A. La Lune -
      tourne autour de la Terre.
      B. La Terre - tourne sur elle-même pour faire le jour et la nuit, et tourne autour du soleil durant l'année. La terre et la lune tournent dans cette même direction.
      C. Les planètes et leurs satellites - tournent comme la Terre et la Lune.

      D. Le système solaire - en réunissant tout ce qui vient d'être décrit, il se forme un ensemble de mouvements circulaires, par conséquent notre système solaire ne reste pas immobile mais décrit un mouvement spirale. Si nous pouvions être dans l'espace et voir le mouvement du système solaire, nous verrions clairement un tourbillon global, les planètes tournant dans la même direction, avec le Soleil pour centre.

      E. La comète a un déplacement cyclique dans l'espace.

      F. Radiations et particules émises par le Soleil
      Protons et électrons solaires.
      Le soleil émet de la lumière, de la chaleur, etc. qui sont appelées en termes de science physique radiations. Les radiations sont des particules minuscules connues sous les noms de protons et électrons, lesquels voyagent à travers l'espace à grande vitesse, mais toutes ces particules n'arrivent pas à la terre grâce au champ magnétique qui la protège. Ces particules vont et viennent en forme de spirale, comme se déplacent la balle.

      G. Les galaxies
      Les constellations sont ressemblantes à notre système solaire, elles possèdent un noyau autour duquel circulent d'autres corps célestes, en forme de tourbillon. Cela nous montre que dans l'immensité de l'espace existent beaucoup d'autres constellations comme la nôtre en mouvement. Tout cela nous fait comprendre que notre système solaire tourne à l'intérieur d'une constellation plus grande, qui à son tour tourne autour d'une autre encore plus grande, et ainsi de suite dans tout le cosmos. Par conséquent, le soleil est à peine un grain de sable qui circule dans le grand tourbillon céleste.

      Et le petit ?
      Si les grandes masses se déplacent de manière circulaire, par conséquent les petites doivent aussi être en mouvement giratoire.

      A. L'atome
      La structure de l'atome est identique à la conformation du système planétaire, où existe un noyau autour duquel circulent les protons et neutrons, etc.

      B. La molécule d'ADN
      Les atomes de la molécule d'ADN sont groupés en spirale (Física 1990, p.148).

      Pourquoi les êtres animés et les êtres inanimés tournent-ils tous dans la même direction ?

      Conclusions

      Sur les droitiers

      C'est la force circulaire qui fait que nous sommes en grande majorité droitiers. Imaginons que les tourbillons décrits précédemment tournent comme les aiguilles d'une montre, nous serions alors gauchers.

      Sur la loi de la gravité
      La gravedad ejerce atracción sobre las cosas a manera del remolino, haciendolo rotar a mayores revoluciones al adquirir mayor velocidad en la caida libre.
      La gravité exerce une attraction sur les choses à la manière du tourbillon, le faisant tourner à plus grande révolutions et acquérir une plus grande vitesse en chute libre.




    Chapitre

    Jun Raqän est Ajaw, Ajaw est Huracan (Ouragan)

      Etudions à présent un phénomène de la nature très intéressant, qui décrit précisément le tour circulaire. Il s'agit de la force tourbillonnante existante dans le feu sacré. Dans la nature, il existe d'autres tourbillons de grande taille qui, pour leur force et leur taille, ont été classés dans la culture occidentale comme tourbillon, cyclone, tornade ou ouragan.
      Cette force est visible sur mer comme sur terre en certaines époques déterminées de l'année, en raison de la position du soleil. Quand ils se présentent sur la mer, provoquant des ravages, leur nom apparaissent dans les journaux, car ils sont baptisés avec des noms différents.

      En été, on peut voir dans les hautes terres des nuages de poussière se lever en forme de toupie, les Kaqchikel l'appellent sutkum et les Q'eqchi kaqsut iq’.



      Sa dynamique
      La formation du sutkum est due à deux courants de vents qui, au contact, s'enroulent et forment ce phénomène si admiré et craint (Atlas del Universo 1970, p.201).

      Quelle relation existe-t-il entre la danse sacrée, les mouvements du tourbillon du feu sacré, la dynamique des graphiques des codex et le sutkum (huracán, ouragan) ? Quelle définition donne le dictionnaire ?

      Que signifie le mot HURACAN (ouragan) ?
      HURACAN : “Denominación con que se conoce en la región del Caribe, al ciclón tropical en su grado máximo.
      Según las regiones en que se presente, recibe nombres específicos : BAGGIO en Filipinas, TIFON en el Pacífico, WILLY WILLY en Australia y otras denominaciones menos conocidas. Parece ser que la terminología HURACAN se deriva del nombre del dios maya HUNRAKEN, dios de la tempestades.” (Gran enciclopedia del mundo, 1982 p.5131).
      HURACAN : "dans la région Caraïbe, cyclone tropical à son degré maximum.
      Selon les régions, il reçoit des noms spécifiques : BAGGIO aux Philippines, TYPHON dans le Pacifique, WILLY WILLY en Australie... Il semble que le terme HURACAN dérive du nom du dieu maya HUNRAKEN, dieu des tempêtes".

      Pour continuer, voyons dans notre livre sacré Pop Wuj, ce qui est dit à propos de la divinité "Hunraken" (Jun Raqän, Huracan, Ouragan)

      Jun Raqän dans le Pop Wuj

      Il existe plusieurs citations qui mentionnent la divinité Jun Raqän, en voici une :

      Littéralement : “... utz'ukik puch k'aslem winaqirem chi q'equmal, chi aq'abal, rumal ri uk'ux kaj Huracan ubi”. La traduction en espagnol est : … la hechura de la vida y de la creación, en la obscuridad y tinieblas por el Corazón del Cielo, que se llama Huracan (ésto es un pie, nombre propio). [Voir le manuscrit de F. Jimenez.] ;
      En français : ... la disposition de la vie et de la création, dans l'obscurité et les ténèbres par le Cœur du Ciel, qui se nomme Huracan (c'est un pied, nom propre).

      Dans la versión de Adrian I. Chávez : “... utz'ukik puch k'aslem winaqirem chi q'equmal, chi aq'abal, rumal ri uk'ux kaj Jun Raqän ubi”. La traduction en espagnol: … crearon el árbol y el bejuco, la subsistencia de vida y de la humanidad, esto fue en la obscuridad en la noche por el espíritu del cielo el llamado un pie. (Chávez, Pop Wuj, 1979, pág.2)
      En français : ... ils créèrent les arbres et les lianes, la subsistance de la vie et de l'humanité, ce fut dans l'obscurité dans la nuit par l'esprit du ciel le nommé un pied.


      … Cœur du Ciel qui s'appelle Huracan (Ouragan) (ésto es un pie... - c'est un pied) (FJ)
      ... l'esprit du ciel appelé un pied (AI Chávez)
      HURACAN et JUN RAQÄN mots synonymes qui signifient un pied et en même temps AJAW !

      Le vent de l'ouragan est l'une des nombreuses manifestations de Ajaw, et dans le Pop Wuj il est mentionné dans l'acte précis de la création de l'Univers. Dans le livre sacré, nous lisons clairement que le Créateur et Formateur est Jun Raqän (Huracan), et cela nous permet de comprendre que le mouvement giratoire cosmique est la présence de Ajaw. Il nous dit que Jun Raqän est l'énergie circulaire qui se déplaçait au début de la création. Ajaw se manifesta ainsi, depuis toujours, fit tout ce qui existe, imprégna le mouvement, et ainsi surgit la vie. Il met en mouvement l'univers, il est dans le cosmos infini. (Voir la création dans le Pop Wuj).

      Tout ce qui a été décrit précédemment est la Cosmovision Maya !

      L'ordre dans l'univers


      Ceci est la dimension vue et palpée dans l'Univers par les ancêtres, connaissance profonde et éternelle qui recouvre les confins du système interstellaire. Permanence de la synchronisation parfaite des mouvements, ajustée par des lois qui maintiennent l'ordre universel, lois qui s'accomplissent avec la précision des fleurs qui éclosent. Cet ordre universel s'accomplit dans l'espace lointain, comme sur la Terre Mère, c'est la première condition pour le maintien de l'équilibre dans la nature.

      Avec cette sagesse, les maya sont venus, respectant ces lois du Cosmos depuis le premier jour où ils ont eu conscience de leur relation avec l'ordre total. Emerveillés d'être insérés dans la perfection cosmique, ils imaginèrent des modes de vie sociale en accord avec cet ordre.

      L'unité va depuis le créé jusqu'au Créateur, ce qui est créé est synchronisé aux caractéristiques du Créateur et Formateur, c'est pourquoi le Créateur habite dans son œuvre, dans les éléments de la Nature. C'est pour cette raison que les anciens maintiennent cette vénération spéciale à la pluie, au vent, la terre, etc., parce que là vit Ajaw.

      Comme enseignement pour l'homme d'aujourd'hui, ils nous disent que l'homme fait partie de la perfection de l'Univers, mais il y a une condition fondamentale qui est le respect des lois de la nature, dans le cas contraire l'homme s'autodétruira avec les autres êtres qui habitent la Terre. Pour autant l'Univers continuera son parcours, sans la présence de l'homme qui se sera détruit et converti en poussière galactique pour ne pas s'être ajusté à l'ordre universel.

      Conclusions
      La Cosmovision, c'est aller dans la même direction que l'Univers. La forme cyclique du mouvement est le dénominateur commun qui nous unit dans l'Univers, indépendamment du fait que nous soyons micro ou macro, nous allons tous dans la même direction.

INDEX

mysticomaya.com