Langues : Français - Español - English

Le calendrier Tzolkin - 20 nawales | L'énergie du jour | Calculateurs de nawal | Calendrier en PDF
La cosmovision | Le guide spirituel | La cérémonie | Les prophéties mayas | Le Cinquième Soleil
Ecrire avec des glyphes mayas | Autres thèmes de culture maya | Bibliographie | Liens

Paroles de Paix : “La paix réside dans le cœur de chaque être humain. La paix doit émaner de vous.” — Prem Rawat

| Livre : Devenir chaman
|



B’atz’ - Ee - Aj - I’x - Tz’ikin - Ajmaq - No’j - Tijax - Kawoq - Ajpu
Imox - Iq’ - Aq’ab’al - K’at - Kan - Kame - Kej - Q’anil - Toj - Tz’i’


K’at : en français | en español | in english

      KA’T

      K'at est le filet (le net), la toile, les embrouilles, les nœuds, à cause de notre ignorance. Parfois par avarice, pour vouloir posséder plus que les autres ; quand on s'y attend le moins, on se rend compte qu'on est esclave, on s'emmêle, on se prend à son propre piège. Pourquoi ? Par oubli de notre culture, nous voulons être les propriétaires / les maîtres de tout. Ici sur cette Terre, nous sommes des pèlerins de passage, la terre n'appartient à personne, la terre est au Père, notre créateur.

      K'at est un jour très sacré. Ce jour s'utilise pour délier tout ce qui est emmêlé, pour enlever les obstacles dans notre chemin, pour résoudre les problèmes et les échecs et aussi guérir les maladies, éloigner les pauvretés, folies et problèmes causés par des malentendus.


      Araignée

      Nom Yucatèque : K’an

      Couleur : Jaune
      Orientation : Sud

      Signification
      Le filet, le réseau, la toile... Feu, oppression, captivité, continuité de la vie, centre de l'existence, perte de liberté.
      L'interconnexion énergétique.

      Interprétation
      Symbolise l'énergie, la force et la chaleur qui existe dans nos cœurs, depuis nos premiers pères, et c'est ce qui fit transcender leurs paroles, leurs invocations pour que le monde soit formé avec beauté. C'est le jour pour payer à nos ancêtres.
      Symbolise aussi les problèmes que nous-mêmes provoquons ou que le destin nous pose pour notre apprentissage.
      Jour qui signifie filet, fécondité, tendresse, sagesse. K'at, jour propice pour soulever un sujet, pour se faire des amis, former un groupe, une société, demander l'unité de la communauté.
      Le filet, l'enchevêtrement, les embrouilles, les problèmes qui nous attrapent.
      Le filet sert à attraper les poissons et garder le maïs, symbole d'abondance. Sert aussi à garder en mémoire tout ce que nous apprenons.

      Application
      Le feu sacré est une partie importante de la célébration de la cérémonie, élément qui élève nos prières au Cœur du Ciel, Cœur de la Terre, qui est comme le réseau qui unit et aide pour se libérer de l'oppression et des maux entre les personnes.
      En ce jour K'at, on demande pour retirer les mauvaises énergies, défaire les nœuds qui nous attachent aux vices, pour régler les problèmes émotionnels, pour l'unité de la communauté, la fécondité de la femme, que les enfants se développent physiquement et mentalement.


      Petit lézard (Lagartija)

      Caractéristiques personnelles
      La personne née le jour K'at a été conçue un jour Ajmaq et son destin est régi par le jour Ee. C'est une personne de feu dans ses mains et dans son cœur.
      Doit offrir ce jour pour éliminer toute influence négative et ainsi obtenir la réussite dans la vie matérielle et l'harmonie spirituelle. Nécessite beaucoup d'appui de la part du guide spirituel (Ajq'ij) et peut le devenir.
      Quand il apprend à contrôler ses émotions, il réussit à faire tout ce dont il a besoin ou ce qu'il veut. Ne doit pas s'immiscer ni prétendre diriger la vie des autres.
      Sage, artiste...
      Instable, insouciant, émotionnellement il ne sait pas ce qu'il veut. Souffre d'influences négatives qui peuvent conduire à la prison matérielle. Le manque de liberté et l'enfermement le rendent malade de tristesse et d'anxiété.

      La Croix Maya de K’AT
      AJMAQ

      TIJAX K’AT TZ’I’  

      EE

      La personne née le jour K'at a été conçue un jour Ajmaq et son destin est régi par le jour Ee. Ce signe donne à la personne une vie pleine d'épreuves. Le solde des vies antérieures étant négatif, elle devra nettoyer cette balance (par des activités sociales...).

      L'énergie de sa conception, Ajmaq, rend la personne très curieuse. Cette association Ajmaq (curiosité) / K'at (filet) a un ascendant négatif sur la personne parce qu'elle lui donne tendance à être attrapée dans toutes sortes de problèmes.

      Le Tijax, sur son côté droit, lui donne un pouvoir qui, s'il n'y prend garde, deviendra incontrôlable. S'il apprend à utiliser ce pouvoir, il sera une personne appréciée et recherchée par ceux qui ont besoin d'aide. C'est l'énergie qui libère des embrouilles, le Tijax coupe le filet, les maladies.

      L'énergie de Tz'i', sur son côté gauche, est le signe de la loi. C'est en général une personne reconnue pour son autorité, bien qu'elle tende à être une personne autoritaire. Il ne faut rien imposer aux autres, chacun apprend par soi-même.

      L'énergie de son destin, Ee, lui offre la réussite et le meilleur dans la vie. Elle le fera voyager, avoir des relations amoureuses à l'étranger.

      L'interconnexion énergétique

        - Ixtoh ! Ixcanil ! Ixcacau ! Vous qui préparez le maïs, et toi, Chahal, Gardien de la Nourriture de Hunbatz et de Hun Chouen ! Puis elle arracha les barbes rouges de l'épi, sans cueillir l'épi lui-même, et les arrangea dans le filet de la même façon que des épis. Aussitôt, le filet s'emplit à ras bord. (Popol Vuh)

      L'origine de l'Univers se fit à partir de la rencontre des forces positives et négatives qui générèrent l'étincelle de vie qui, depuis, s'est multipliée des milliards et des milliards de fois. L'Univers est constitué de ces étincelles, c'est pour cela que le micro et le macro Cosmos se contiennent.

      Cœur du Feu, l'étincelle génératrice de feu et de chaleur est l'essence de l'Univers. Feu et chaleur sont expression de vie, de mouvement et de travail. L'Univers travaille constamment, est vivant et  génère la vie.

      La constitution de l'Univers est établie en réseaux de relations, groupements avec des relations et affinités. Ainsi les Galaxies et notre Système Solaire ont des relations de familiarité.

      De la même manière, la Terre Mère a généré ses fruits en collectivités, les diverses collectivités minérales, végétales, animales et humaines. L'humanité est une collectivité sur la Terre Mère. Chaque collectivité a ses capacités particulières, qualités et facultés. Elle concrétise d'une forme particulière le feu originel de l'Univers et l'irradie pour établir des relations avec d'autres collectivités. C'est pour cela que l'essence de tous nos aliments est le feu cosmique qui nous maintient.

      La vie se constitue en collectivités. Chaque être est une synthèse du feu de la collectivité. Un être particulier ne peut exister sans le tissu de relations qui génère la vie.

      Le feu essentiel de la vie est la qualité / la faculté de construire le tissu de relations, la rencontre de toutes les relations donne la plénitude.

      Chaque être humain est un feu universel, une étincelle universelle. Notre chemin consiste à alimenter ce feu interne que nous tenons du Cosmos. La personne est un feu que la famille doit alimenter depuis sa conception, l'alimenter pour qu'elle murisse, l'orienter pour qu'elle apprenne à alimenter son propre feu, pour qu'à son tour, elle puisse aider à alimenter d'autres feux. C'est le sens profond de l'éducation communautaire pour la vie.

      La Terre Mère est notre maison commune. En elle, nous devons vivre des relations de respect, vivre pour coopérer, sans discrimination ni exclusion, vivre en harmonie. L'alimentation de la chaleur de la collectivité accroit son énergie et sa capacité à entretenir des relations avec le Tout. La fragmentation dilue, refroidit et paralyse. La sueur provient de la chaleur, elle est signe de vie. La mort se manifeste dans le froid, la froideur.

      Récemment, l'humanité a établit ses relations dans le choc, l'affrontement, la guerre, la discrimination et l'exclusion. Ses relations millénaires de coopération se sont converties en nœuds qui limitent sa plénitude. Son énergie s'est refroidie, et elle tend à tomber malade, à se suicider, à s'abandonner.

      Pour avancer vers la plénitude de la vie, défaisons les nœuds personnels et collectifs, quotidiens et structurels, organiques et spirituels. C'est la seule manière d'alimenter à nouveau le feu de la paix, la réalisation et le bonheur.

      Rétablissons les tissus sociaux déchirés par les guerres, la violence, la famine, l'exclusion. Ouvrons de nouvelles voies de relations pacifiques dans l'humanité, avec la Nature Sacrée et avec le Cosmos.

[Cosmovisión Maya, Plenitud de la Vida]

mysticomaya.com